Émotion pure et simple

 

 

Le contact avec les danseurs quand je chante est la plus merveilleuse des choses que j’ai pu ressentir dans ce métier.

Pour moi, la danse n’est pas seulement de la musique et des danseurs. On ne prend pas le temps pour réfléchir en profondeur sur ce qu’est en réalité une telle soirée.

Certes la danse est source de plaisir où l’ennui n’a absolument pas sa place.<br>

Dans la danse le vrai bonheur est au rendez-vous pour celui qui se laisse aller à cette relation humaine spéciale qui nous est donnée là. <br>

C’est vraiment l’endroit privilégié où beaucoup de belles choses sont réunies.

Coté danseurs :

La danse, la joie du corps qui demande de l’adresse et une certaine concentration très jouissive. <br>

La présence d’un(e) partenaire est source d’émotions incroyables et certains y prennent un tel plaisir qu’on en est heureux pour eux.

Les danseurs attentifs avant les premières notes d’un air qui leur est familier ou bien qui va les surprendre ou leur faire pousser un grand « haaa….! »<br>

Elle vous emporte dans un mouvement où chacun se place comme il veux et vu du haut de la scène cet ensemble mouvant donne une impression unique toute particulière et très sympa.

Coté chanteur :

Quant à moi, c’est le contact que j’ai avec les danseurs par un regard ou un sourire quand je chante les morceaux qui est la plus merveilleuse des choses que j’ai pu ressentir dans ce métier.<br>

Là c’est du vrai bonheur. On dirait que chacun partage ce que ressent l’autre, comme une complicité des coeurs. Parfois c’est très fugitif, lors d’un bonsoir ravi, au passage devant la scène en début de soirée.<br>

A d’autres moments, par un air que l’on aime, on échange mutuellement sa satisfaction l’un de le chanter et l’autre de l’écouter par un sourire de connivence ou avec un hochement de tête.<br>

Regarder la farandole ou tous rient aux éclats me donne toujours envie de rire et de tirer la file avec eux pour la raccommoder après sa rupture traditionnellement obligatoire.<br>

Et certaines fois, surgit au hasard d’un visage une relation hors du temps, avec cet échange de regard dont on ne peut se détacher, deux nostalgies qui se rencontrent mais qui garderont chacune son secret.<br>

En résumé caresses ou tendresses. Mais honni soit qui mal y pense car ce sont là de vrais bonheurs purs et simples.

Trop de lyrisme dans ces quelques lignes ?<br>

C’est pourtant du vrai bonheur qu’il m’est donné de vivre et c’est gratuit pour tout le monde, on a même pas à se baisser, il faut juste laisser faire. <br>

C’est le bonheur de François MIMM et le vôtre aussi j’espère !

Vous aimerez aussi...